fbpx

Nos conseils pour protéger ses légumes (et ses fruitiers) contre le gel

par | 30 Mar 2022 | Techniques potager | 67 commentaires

Il va falloir s’y habituer, ces épisodes de froid au printemps qui suivent des périodes presque estivales risquent de devenir courants.

Et ce n’est pas joyeux pour les jardiniers, et encore moins pour les agriculteurs.

Voyons ensemble comment protéger vos cultures contre le gel. Que ce soit au printemps, ou lors de la mise en place d’un potager d’hiver, ces conseils vous seront utiles 😉 Mais avant, voyons quels cultures ont besoin de protection !

La résistance au froid des différents légumes

Tout n’est pas à protéger, et heureusement ! Voici un tableau qui reprend tout cela.

résistance gel légume
Ces résistances sont données à titre indicatif, de nombreux facteurs jouent la résistance au froid : l’humidité présente, le vent, le stade de croissance (cotylédons, floraison, etc), entre autres…

Protéger ses cultures avec des voiles et ce que vous trouverez

Si vos cultures sont déjà en place, vous pouvez les protéger avec du voile de forçage ou d’hivernage, du carton, du papier bulle, des couettes, du foin, des feuilles mortes, des cartons, bref : ce que vous trouverez chez vous, de facile à installer, et qui protège un minimum du froid. Installez vos protections dans la journée, et en fin de journée pour tout ce qui est opaque (cartons, etc). Enfin, il ne vous restera plus qu’à brûler un cierge 😛

À noter que les laitues, les épinards, les choux, les radis, les pois, les fèves (tant qu’ils n’ont pas fleuri), peuvent tout à fait subir des gelées, tant que la durée reste courte, ce n’est pas très grave pour eux

Enfin, si vous avez déjà planté des légumes très sensibles, comme des courgettes, n’hésitez pas à venir mettre plusieurs couches. Pourquoi pas aussi une bouteille d’eau chaude en fin de soirée avant d’aller se coucher, directement sous les protections.

Cette courgette est bien emmitouflée, on pourra même venir mettre du foin par dessus la mini serre pour la nuit.
Ces radis sont protégés par un simple voile : ils ne craignent pas grand chose.

On peut doubler, tripler un voile P17 ou P30, vous gagnerez ainsi environ 1 degré par couche de voile. Essayez de créer des lames d’air en les installant, l’isolation n’en sera que meilleure.

Une couche chaude de dernière minute

La tonte fraîche chauffe très rapidement. On peut venir tondre et récupérer quelques bacs que l’on mettra sous sa serre ou son petit tunnel. Cela à proximité des plants et des cultures à protéger contre le gel. Déposez la tonte, tassez légèrement et continuez à empiler (il faut une bonne épaisseur, deux brouettes par mètre carré de préférence).

En 8 à 12h la chaleur commence à arriver.

Les plants sont posés sur la couche chaude, on pourra rajouter encore un voile par dessus
La tonte commence à bien chauffer !

Au bout de quelques jours, vous pouvez arroser toute la couche le matin pour relancer la chauffe. Merci à Dorian des jardins de la lande pour l’astuce et les photos 😉

Rentrez vos plants en intérieur

Ça tombe sous le sens, mais n’oubliez pas de rentrer tous vos plants en intérieur pour la soirée. Cela les protègera du froid et d’un stress certain. Vous pourrez les ressortir le lendemain pour ceux ne craignant pas le froid. Pour les légumes d’été, cela va sans dire qu’ils patienteront en intérieur le temps que la vague de froid soit passée.

plant de légume intérieur
Hop, à l’intérieur !

Un bac tampon

Si vous cultivez sous serre, vous pouvez poser un bac de récupération d’eau proche de vos cultures et le remplir d’eau. Vous l’engloberez dans votre protection en voile de forçage ou d’hivernage. Ainsi, vous gagnerez quelques degrés.

Ce bac ira sous le voile qui sera posé par dessus les arceaux. Il protégera un peu des températures négatives en jouant son rôle de tampon thermique. Il protège également la verveine qui lui est collée.

Cet article vous intéresse ? Abonnez-vous gratuitement à notre blog, et recevez des conseils potager tous les mois, directement dans votre boîte mail, en cliquant ici.

Et les fruitiers ?

Couvrir pour prévenir

Cette méthode fonctionne très bien pour des plantes basses, les petits fruits notamment. Les jeunes arbres peuvent être aussi concernés pour les jardiniers les plus motivés. Si on annonce une gelée importante, protégez et couvrez les plantes avec des voiles, des couvertures, des draps, de la paille ou des feuilles mortes pour les fraisiers. Ou quelconque matériau que vous aurez sous la main. De quoi sauver quelques fleurs !

Il existe aussi l’astuce de l’aspersion. Mais il faut pouvoir créer de l’aspersion toute la nuit et espérer que le gel ne dure pas trop longtemps : trop de glace sur les fruitiers et vous obtiendrez l’effet inverse.

La résistance au gel des différents fruitiers

Chaque espèce, et chaque variété au sein de l’espèce, a sa propre résistance au gel. En effet, les pommiers y réagissent par exemple de manière différente que les amandiers. Il faut également savoir que la résistance au gel diminue fortement à mesure que les bourgeons s’ouvrent et que les fleurs apparaissent. Ainsi, une fleur de pommier pourra résister à -4°C au stade de gonflement du bourgeon, mais une fois les pétales tombés et la nouaison du fruit en cours, la résistance n’ira rarement plus bas que -1,6°C..

Voici quelques indications pour les autres principaux fruitiers :

Poirier : -6°C au gonflement du bourgeon, jusqu’à -1 °C à la nouaison

Pêcher : -4°C lorsque les calices sont visibles, jusqu’à – 1°C à la nouaison

Prunier : -4°C lorsque les calices sont visibles, jusqu’à – 0.5°C à la nouaison

Cerisier : -4°C lorsque les calices sont visibles, jusqu’à -1°C à la nouaison

Abricotier : -4°C lorsque les calices sont visibles, jusqu’à -1°C à la nouaison

Ces températures sont à titre indicatif, plusieurs paramètres influent sur la résistance au gel comme le vent, entre autres…

* le calice est l’ensemble des feuilles, l’enveloppe, qui entoure la fleur avant qu’elle ne s’ouvre.

À gauche, un pêcher au stade calice ouvert.
À droite, les pétales tombent, le futur fruit apparaît : c’est la nouaison.

On vous souhaite bonne chance pour protéger vos cultures contre le gel.

N’hésitez pas à partager cet article autour de vous, cela nous aide beaucoup 🙂

67 Commentaires

  1. Merci! Cet article arrive à point. Je croise les doigts pour que les dégâts soient limités.

    Réponse
    • On espère également 😉 Bonne chance 🙂

      Réponse
    • Super merci pour ces précisions, on passe en une semaine de 22 🌞🕶à 0 degré et des jeunes arbustes grimpants tres volubiles qui ont démarré à fond, 35 cm de jeunes pousses en 10 j sur le grillage, je vais essayer d inventer une protection sur le grillage mais j’ai peur que le voile touche les 2 grimpants. Existe t il des astuces particulières pour les jeunes grimpants ?
      Merci bonne journée à tous🌡❄

      Réponse
      • Pas grand chose de plus, à part un voile ou du carton plaqué contre le grillage…
        A bientôt et bonne chance

        Réponse
        • Ha oui! J’ai trouvé, Super merci. Je vais bricoler un carton protégé d’un plastique pour L’isoler de la pluie puis je l’attache au grillage côté vent plus un voile de protection côté opposé pour laisser la lumière passer.
          Merci. Trop bien.

          Réponse
      • Super merci pour cet article 😊😊😊

        Réponse
      • On peut aussi faire des braséros au milieu des fruitiers pour réchauffer l’atmosphère.

        Merci pour l’article

        Réponse
      • 35 cm !? Qu est ce donc comme volubile ? Je suis preneuse 😀

        Réponse
        • Akebia quinata. J ai enlevé les cailloux du trou de plantation, mis à tremper la motte de la plante dans l’eau, tamisé la terre, mis du vivimus biologique et du sable ,mélangé et arrosé tous les 4 jours car j’ai planté début mars.je m’étonne moi même de cette croissance.

          Réponse
  2. Merci pour ces précisions.

    J’ai tous rentré au salon . Et la colère de madame suffit à chauffer la piece 😅

    Réponse
    • Pas mal comme technique :-p

      Réponse
    • Si Madame n’a pas mis tout dehors c’est qu’elle est tout de même bien tolérante !…

      Réponse
  3. Merci pour cet article qui tombe à pic 🙂

    Réponse
  4. Génial de penser à créer ce genre de contenu en fonction de “l’actualité”. Encore une fois merci et bravo pour votre réactivité, quel travail!

    Réponse
    • Merci à vous d’avoir pris le temps de lire 😉 A bientôt

      Réponse
  5. Oui croisons les doigts pour que le gel ne soit pas trop méchant ! Je crois hélas que il va falloir s y habituer . En tous cas merci beaucoup pour vos conseils

    Réponse
    • Avec plaisir Hélène, à très bientôt

      Réponse
  6. Merci, du travail en plus pour espérer quelques fruits au moins sur les petits arbres et petits fruits. Pour les autres nous allons nous aussi croiser les doigts.

    Réponse
    • On croise les doigts oui 🙂

      Réponse
  7. Excellente initiative de faire cet article en ce moment précis. Trop bien ! Merci beaucoup
    et on croise les doigts

    Réponse
  8. Merci pour toutes ces informations

    Réponse
    • Avec plaisir 😉

      Réponse
  9. Merci! Quid des petits fruitiers type groseille en boutons? Voile? Super article qui tombe à pic.

    Réponse
    • Je crois que ca résiste à – 5 🙂
      A bientôt

      Réponse
  10. Excellent travail. Merci beaucoup 🥰

    Réponse
  11. Merci pour toutes ces astuces. Elles sont les bienvenues. Je vais protéger tout ce que je peux. Malheureusement les arbres fruitiers sont bien trop grands… 🤞🤞🤞

    Réponse
  12. Super article pour rappeler les bases de la protection hivernale, superbe idée de nous le rappeler juste la veille de cette période hivernale qui s’annonce, que de conseils, de superbes photos pour enrichir tout ça, un grand merci et bravo… et bon courage à tous!

    Réponse
  13. Bravo pour la réactivité et merci pour les cibseils

    Réponse
  14. Super article. Merci.
    Pierre-Luc

    Réponse
  15. Bonjour,
    Bravo pour les conseils et les explications très intéressantes. Pour les fruitiers, que pensez-vous des bougies très employées par les professionnels ? Nous avons le cerisier tout en fleurs, déjà l’an dernier le gel nous a privé de récolte.

    Réponse
    • C’est compliqué pour un particulier d’avoir recours à ça non ? Dans tous les cas, si vous en trouvez… Pourquoi pas 🙂

      Réponse
  16. Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien.
    2 petites choses à ajouter à ce post effectivement bien à propos, ce dont je vous remercie.
    Première chose : n’hésitez pas à aller suivre le compte Twitter de Serge Zaka, qui informe justement les agriculteurs des risques météorologiques et climatiques : https://twitter.com/sergezaka?lang=en. L’an passé, il avait tout prévu avant tout le monde. La newsletter de son cabinet d’étude spécialisé est très bien et n’est envoyée qu’en cas de besoin, c’est fort agréable.
    Ce faisant, vous apprendrez que nos chers kiwis sont menacés et méritent eux aussi d’être protégés autant que faire se peut.
    Bon courage à tout·e·s !
    — David

    Réponse
    • Merci de me faire penser au kiwi !
      Je l’avais oublié 🙄

      Réponse
  17. Trés interessant. Merci

    Réponse
  18. Merci beaucoup pour cet article qui tombe à pic. Génial d’avoir toutes ces infos. Lucie

    Réponse
  19. Bonjour !

    Si on a semé en pleine terre mais que rien n’et sorti de terre pour le moment, faut-il malgré tout couvrir ou il n’y a aucun danger ?

    Merci !

    Réponse
    • Non c’est OK 🙂 Ca retardera un peu la germination. Vous pouvez quand même mettre du carton ou autre, pour limiter.
      A bientôt

      Réponse
  20. Merci pour toutes ces infos ! c’est génial d’avoir tous ces conseils ! Je n’ai pas encore eu le temps de planer mes patates, du coup je ferai mieux d’attendre que ce coupe de froid passe ?
    Merci bonne journée tout le monde

    Réponse
    • Oui vous feriez mieux 😉

      Réponse
  21. Oups ! je voulais dire “planter ” mes patates et “coup” de froid 🙂

    Réponse
  22. Bonjour,
    J’ai planté des graines de petits pois ce we, comme indiqué sur la boite à -1.5cm. Est-ce que je dois les protéger pour le froid qui arrive?

    Réponse
    • Vous n’avez pas besoin, cela retardera simplement la germination 🙂
      A bientôt

      Réponse
  23. Merci pour cet article qui va servir à beaucoup d’entre nous dans les prochains jours.. Auriez-vous un tableau de résistance au gel pour les fleurs également ? J’imagine que les semis de fleurs comme les cosmos, capucines, oeillets d’indes, etc.. doivent être rentrés au chaud pendant la nuit ? Il sont pour le moment dans ma serre froide en Haute-Savoie à 650m d’altitude, et recouvert la nuit d’un triple, voire quadruple voile P17.
    Merci et encore bravo pour ce beau projet qu’est Terra Potager !

    Réponse
    • Si j’étais à votre place, je rentrerai tout oui.
      A très bientôt et merci pour ce message 😉 Très sympa.

      Réponse
  24. Génial, merci pour l’info super réactive.

    On a planté une cinquantaine de fruitiers à l’automne dernier (scion), pensez vous qu’ils soient plus a risque à cause de leurs jeunesses ?

    Ils sont en train de bourgeonner et on attend -2° chez nous.

    Merci!

    Réponse
    • Ils sont peut être plus fragiles oui. Mais je dirais que c’est pareil 😉

      Réponse
  25. Merci pour tous ces précieux conseils contre le gel !
    J’ai déjà planté quelques pieds de tomates sous serre depuis quelques temps, sous cloche la nuit, je vais renforcer les protections, au cas où 😉

    Merci beaucoup à toute l’équipe pour ce projet Terra, pour vos articles, postcards, etc …
    C’est tellement complet
    que nous pouvons y trouver bien des réponses en tant que jardiniers amateurs !! 😊

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mentions légales

CGV

Contact

Calendrier des semis

Inscrivez-vous et recevez les prochains articles

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos prochains articles. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. 

Votre inscription est bien prise en compte À très vite.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Tous les mois, recevez nos derniers articles et toutes nos astuces sur le potager, directement dans votre boîte mail. 

Votre inscription est bien prise en compte, merci !

Share This