fbpx

Choisir ses semences, ses graines

par | 8 Fév 2022 | Réussir ses semis et ses plants | 16 commentaires

Lorsqu’on veut cultiver son potager, on peut choisir d’acheter des plants en jardinerie ou chez un producteur, et les planter au moment voulu, ou on peut élever ses plants soi-même en partant des graines. Dans les deux cas, vous trouverez des variétés dites reproductibles (également appelées variétés anciennes, héritage ou paysannes) et des variétés dites hybrides F1. 

Je vais essayer de vous donner quelques conseils, pour savoir comment choisir ses graines de façon éclairée 😉 Bonne lecture. 

F1 ou paysanne ?

Les variétés paysannes, dites reproductibles

Les variétés reproductibles sont des variétés fixées, capables de transmettre leurs caractéristiques à leur descendance. Elles ont été sélectionnées patiemment par des jardiniers, des paysans, des sélectionneurs, au fil du temps. Certaines sont anciennes, d’autres plus modernes, mais toutes sont capables de donner une descendance identique à la plante mère si on récolte les semences. 

Il existe une multitude de variétés reproductibles : certaines sont adaptées à la saison ou au climat (on devine aisément que les pois “douce Provence” se plairont mieux dans le sud de la France qu’au nord de la Loire, et que la laitue “brune d’hiver” ne se cultive pas en plein mois de juillet), d’autres ont été sélectionnées pour leur originalité, leur qualité gustative, leur précocité, etc.

graine paysanne
Les variétés anciennes offrent une grande diversité

 Les variétés F1, dites non reproductibles

Les semences hybrides F1 sont dites non reproductibles, mais ça ne veut pas dire qu’elles sont stériles, ou que leurs graines ne donneront pas de fruits, ça veut simplement dire que si vous récoltez les graines sur ces variétés hybrides, vous obtiendrez un résultat aléatoire, différent de la variété sur laquelle vous aviez prélevé vos semences. En effet, les variétés hybrides F1 sont issues d’un croisement entre deux variétés (F1 signifie “première génération après un croisement”). 

Le terme hybride est un abus de langage, car en biologie, un hybride est le résultat d’un croisement entre deux espèces différentes. Or, chez nos plantes potagères F1, il s’agit bien d’un croisement entre deux variétés appartenant à la même espèce (par exemple, entre deux variétés de tomates ou de courgettes). 

Il faut plusieurs générations (7 à 10 ans) pour fixer les caractéristiques d’une variété afin qu’elle les transmette à sa descendance. Si vous semez des graines issues d’une variété F1, vous obtiendrez des F2 (deuxième génération), et tous les gènes issus des variétés à l’origine du croisement initial pourront s’exprimer de façon totalement aléatoire, avec peut-être des bonnes surprises, ou des mauvaises, impossible de le savoir ! 

Les variétés F1 ont été sélectionnées pour les besoins de l’industrie agroalimentaire, afin d’obtenir des variétés résistantes, productives, dont les fruits sont homogènes (couleur, taille, forme, poids) et supportent bien le transport. 

Ces critères ne sont peut-être pas ceux que vous recherchez pour les légumes de votre jardin. Personnellement, je m’intéresse aux variétés qui ont du goût, qui supportent bien les particularités de mon climat, et si elles sont esthétiques ou originales, c’est encore mieux !

D’autre part, j’aime récolter les graines des variétés qui me donnent satisfaction pour les ressemer d’année en année, sans avoir besoin d’en racheter. C’est pourquoi j’utilise essentiellement des variétés reproductibles. Néanmoins, les F1 ont aussi leurs avantages : régularité, résistance aux maladies, entre autres. C’est à chaque jardinier de se faire son opinion sur le sujet. 

Guillaume : Vous l’avez peut-être déjà vu sur le blog, mais je suis plutôt adepte d’agroécologie, de permaculture. Et pourtant, je cultive quelques F1, parce que j’ai remarqué que certaines variétés sont nettement plus productives. Comme les choux de Bruxelles qui réussissaient très mal chez moi. Avec des F1, plus de problème.

Pour moi, permaculture et F1 ne sont pas incompatibles, je me rappelle d’Olivier qui expliquait très justement : “si on pouvait doubler le rendement sur une exploitation agricole grâce aux F1, ça pourrait permettre d’utiliser l’autre moitié de l’exploitation pour favoriser la biodiversité !” 😉 Vous voyez l’idée ? Qu’en pensez-vous ?

L’avantage de partir de graines au lieu de plants prêts-à-planter

Par ailleurs, j’ai choisi de faire mes semis plutôt que d’acheter des plants “prêts à planter” pour plusieurs raisons :

Le coût : d’un point de vue financier, un sachet de graines ne vous coûtera que quelques euros et vous permettra d’obtenir des dizaines (voir des centaines) de plants avec un seul sachet. En revanche, l’achat de plants en jardinerie pour remplir votre potager risque très vite de faire grimper sérieusement l’addition ! Il est nettement plus économique de partir de la graine…

La diversité : la plupart des plants potagers que vous trouverez en jardinerie sont issus de semences hybrides F1 (c’est toujours précisé sur l’étiquette). Donc si vous souhaitez conserver les variétés qui vous ont donné satisfaction et produire vos graines, veillez à choisir des variétés reproductibles.

L’originalité : lorsqu’on achète des plants en jardinerie, le choix est très limité, on retrouve toujours les mêmes variétés communes, voire banales, qui ne sont pas forcément les meilleures, ni les plus adaptées à vos conditions de culture. En revanche, chez les semenciers, vous pourrez trouver toutes sortes de variétés anciennes, originales, oubliées, locales, etc. de quoi vous faire plaisir et découvrir de nouvelles couleurs et de nouvelles saveurs ! Vous pourrez également faire des échanges de graines avec d’autres jardiniers passionnés, pour découvrir toujours plus de variétés introuvables dans le commerce !

La robustesse : les plants achetés en jardinerie ont été produits en grosses quantités, très tôt dans la saison, avec éclairage et chauffage artificiels, de façon à pouvoir proposer à la vente des plants déjà bien développés dès le début du printemps. Ces plants, restés longtemps dans leurs petits godets, produits dans des conditions très artificialisées avant d’être stockés, conditionnés, transportés… n’auront jamais la même résistance et d’aussi bonnes chances de reprise que ceux que vous aurez produits sur place, en les entourant de vos bons soins, et en veillant à les acclimater aux conditions de cultures qui les attendent…

La fierté : je trouve qu’il est très satisfaisant et gratifiant de partir d’une minuscule graine pour arriver, quelques mois plus tard, à une plante qui donnera d’abondantes récoltes. Je ressens toujours une certaine fierté à « élever » et soigner ces plants « de la graine à l’assiette » !

semences
Les plants vendus en jardinerie manquent souvent de diversité et d’originalité

Pour toutes ces raisons, je préfère faire mes semis plutôt que d’acheter des plants “tout prêts”, même s’il m’arrive occasionnellement de le faire, par exemple lorsqu’un semis n’a pas fonctionné… Là encore, ce sera au jardinier d’arbitrer en fonction du temps disponible, et de l’envie.

Où acheter ses graines ?

Même si elles proposent davantage de choix en matière de semences qu’en matière de plants, les variétés qu’on peut trouver en jardinerie restent relativement limitées.

Avant l’ère d’Internet, pour accéder à quelques semences anciennes, originales, rares, etc. Il fallait se procurer des catalogues papier de petits semenciers. De nos jours, vous pouvez commander des graines partout en France, et même dans le monde entier ! Notez que les sachets que vous trouverez auprès des petits semenciers et autres associations contiendront moins de graines que les sachets du commerce, mais si vous reproduisez ensuite vos semences, ça n’a pas grande importance…

Toujours avant l’ère d’Internet, il fallait se rendre sur les bourses aux graines ou les foires aux plantes pour espérer faire quelques échanges avec d’autres jardiniers amateurs en dehors du cercle famille/amis… Aujourd’hui, vous pourrez facilement rejoindre des groupes de jardiniers sur les forums et les réseaux sociaux, et faire des échanges pour vous procurer des variétés rares, originales, ou oubliées.

Stand de l’association Cultive ta rue à la fête des plantes de St Jean de Beauregard (septembre 2019)

Les tomates ne sont pas toujours rouges, rondes et lisses… Les courgettes ne sont pas toujours vertes et longues… N’hésitez pas à partir à la découverte de nouvelles couleurs et de nouvelles saveurs, car le potager, c’est aussi l’occasion de découvrir des légumes introuvables dans le commerce !

Voici quelques semenciers que nous vous recommandons avec plaisir.

Pour des variétés paysannes, et un achat considéré comme plus “éthique” :

  • Biaugerme
  • Semailles
  • La semence bio (Agrosemens)
  • Cultive ta rue (Association)
  • entre autres…! 

Pour des variétés plus classiques, où vous trouverez des graines bio, mais aussi conventionnelle, F1, etc :

• La bonne graine, notre partenaire semences et plants. Voici le lien : https://www.labonnegraine.com/*

  • Amazon et autres marketplace (oui, on peut trouver des mélanges de graines vraiment pas chers si vous souhaitez faire baisser votre facture de jardinage)
  • Lidl, Noz
  • Vilmorin
  • etc. 

choix de semence
Une bonne méthode quand on débute (ou non) : varier les fournisseurs, et se faire une opinion par soi-même

Enfin, comme je le disais plus haut, il existe de nombreux groupes de jardiniers sur internet, des forums, Facebook (comme le groupe d’entraide Terra Potager), sur lesquels vous pourrez échanger des graines contre une enveloppe prétimbrée 😉

Cet article vous intéresse ? Abonnez-vous gratuitement à notre blog, et recevez des conseils potager tous les mois, directement dans votre boîte mail, en cliquant ici.

Les légumes issus de graines non bio contiendront-ils des pesticides ?

Non. Quand vous achetez des graines non bio, celles-ci peuvent être traitées. Mais la dose est si infime et localisée au niveau de la graine, qu’il ne restera strictement rien dans vos légumes une fois qu’ils auront poussés et que vous les récolterez. À condition de les cultiver sans pesticides. 😉

 

Si des questions restent en suspens, n’hésitez pas à nous les poser en commentaire.

*Nous touchons une petite commission sur les ventes, les graines vous coûteront le même prix, mais cela nous donne un coup de pouce 🙂

16 Commentaires

  1. Bonjour, avant j’achetais mes plants chez gammvert ça n’a pas marché surtout les tomates. Maintenant je fais mes plants et jai des tomates magnifiques qui sont acclimatées dans ma région auvergne . Toutefois j’achète mes plants de salades je n’arrive pas a faire les plants. Il faut de tout pour faire un monde .merci pour vos articles 😉

    Réponse
    • Super article et merci pour ce partage ! Les graines bio sont donc juste cultivé avec les critères biologique ( gestion de l’eau, pesticides etc) Est-ce que c’est vraiment vrai, car certains comme Vilmorin et d’autres sûrement propose des graines au packaging similaires et à iso espèces avec la seule différence l’étiquette Bio et le prix bien sûr !?

      Réponse
      • Ce sont alors des graines cultivées en AB, ce ne sont pas les mêmes pratiques culturales. Cela dit, on pourrait débattre du caractère écologique de certaines pratiques “bio”. C’est un autre débat 😉

        Réponse
  2. Bonjour à tous !
    Cette année j’ai comparé 4 producteurs de graines :
    Biaugerme, Kokopelli, graines del pais, et la bonne graine

    Sur un panier équivalent et poids équivalent, Biaugerme est moins cher. Ce n’est pas ma première commande chez eux et j’en suis contente.

    Réponse
    • Merci Anne pour ce retour 🙂

      Réponse
  3. Merci Maud pour ces explications.😁

    Réponse
  4. Bonjour toujours un plaisir de vous lire ainsi on mémorise ce que on n’oublie dans le passé bonne journée

    Réponse
    • Bonjour
      Y a t il un code lors de la commande sur la bonne graine pour que vs puissiez bénéficier de votre commission ?

      Réponse
      • Bonjour Christophe, il vous suffit de cliquer sur notre lien 🙂 Merci infiniment pour ce coup de pouce !

        Réponse
  5. Pour ma part, ça dépend de la facilité à récolter les graines. Ainsi, pour les légumes types tomates, aubergines, poivrons, courgettes, courges je préfère prendre des non F1. Pour les graines des salades, ou des carottes par exemple, là ça me paraît trop compliqué et trop long, alors je rachète des graines. Mais j’avoue que pour la tomate qui est mon légume fétiche (presque 300 variétés) je n’ai que quelques variétés F1 pour essayer les nouveautés, même si je reconnais que celles là sont plus robustes et plus productives que les miennes. En matière de choix c’est surtout le goût et la singularité qui priment et tant pis si je ne récolte pas beaucoup. Pour le bio, c’est ma façon de cultiver qui est biologique puisque je n’utilise aucun engrais chimique, alors si la graine ne l’est pas au départ, ce n’est pas grave. En fait, chacun fait comme il veut ou comme il peut du moment qu’il arrive à obtenir quelque récolte, la satisfaction à l’arrivée est la même et on peut annoncer fièrement “c’est moi qui l’ai fait !”……

    Réponse
    • Pour ma part, j’achète quasiment toutes mes semences à la ferme de Sainte Marthe, d’une part parce qu’elle est proche de ma région d’origine et d’autre part pour la qualité de leurs graines. J’en suis vraiment satisfaite.

      Réponse
  6. Super article, merci beaucoup !
    Je ne connaissais pas du tout Biaugerme et pourtant certains producteurs sont à 10 min de chez moi

    Réponse
    • oui, chouette semencier. d’ailleurs j’en parle dans la prochaine rencontre abonné à venir pour dimanche 🙂

      Réponse
  7. Merci beaucoup pour ce super article 🥰
    Pour ma part j achète mes graines chez la ferme ste Marthe, graines del pais (depuis cette année) et la bonne graine. Pour le moment très satifaite. Notamment sur les fraisiers de la bonne graine que j ai vraiment trouvé au top.

    Réponse
  8. salut l’équipe
    je ne choisi pas un site spécialement pour acheter mes graines
    je recherche avant tout les variétés et j’achète la ou elles se trouvent
    le bio pour moi n’a pas de sens si ce n’est le prix
    c’est la façon de jardiner qui rendra le légume bio non plutôt naturel ou pas
    en agri bio les f1 sont plus nombreuses que ce qu’on peu imaginer
    a bientôt

    Réponse
  9. J’ai trouvé ça chez Amazon
    Set de graines de tomates PRADEMIR – 16 variétés de tomates – Graines 100% naturelles du Portugal – Variétés rares et anciennes à haut taux de germination.

    10 x graines: “Black Indigo” – Tomate foncée à la peau ferme et au goût fin.

    10 x graines: “Montserrat” – Côtelée comme un poivron, elle est idéale pour réaliser des tomates farcies.

    10 x graines: “Golden Princess” – Tomate cocktail jaune doré au goût très fruité.

    10 x graines: “Roma” – Son fruit, charnu et oblong, est un classique pour les sauces et les conserves.

    10 x graines: “Muchamiel” – Tomate à la chair juteuse, idéal pour la réalisation de sauces et de coulis.

    10 x graines: “Ananas” – Tomate charnue et large avec un léger goût d’ananas.

    10 x graines: “Yellow Pera” – Tomate cocktail, douce et fraîche à la fois.

    10 x graines: “Minibel” – Idéal pour les plantations en rebord de fenêtre.

    10 x graines: “Honig” – Tomate cocktail au goût merveilleusement sucré.

    10 x graines: “Rio Grande” – Sa pulpe consistante fait d’elle une variété très utilisée pour la réalisation de sauces et de coulis.

    10 x graines: “Green Zebra” – Toute zébrée dans les tons verts, cette tomate crée la surprise dans l’assiette.

    10 x graines: “White Queen” – Au goût très doux et sucré, c’est une des plus belles variétés de “blanche”.

    10 x graines: “Noire de Crimée”. Cette tomate noire-rouge est un vrai poids lourd en termes de saveur.

    10 x graines: “Citrina”. Cette tomate au goût légèrement citronné, est l’une des tomates les plus rares d’Europe.

    10 x graines: “Cœur de Bœuf “. À la chair savoureuse et parfumée, cette tomate est très appréciée en salade.

    10 x graines: “St. Pierre”. Une variété rustique par excellence.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mentions légales

CGV

Contact

Calendrier des semis

Inscrivez-vous et recevez les prochains articles

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos prochains articles. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. 

Votre inscription est bien prise en compte À très vite.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Tous les mois, recevez nos derniers articles et toutes nos astuces sur le potager, directement dans votre boîte mail. 

Votre inscription est bien prise en compte, merci !

Share This