En ce moment, 10% de réduction sur votre commande chez notre partenaire Comptoir des jardins. Plus d’informations

Nous vous offrons également des accessoires pour l’achat d’une serre. Plus d’informations

L’urine en engrais pour les tomates

par | 10 Mar 2024 | La culture de la tomate | 2 commentaires

Vous souhaitez apprendre à cultiver vos tomates ?

Nous avons un cours en ligne dédié à cette plante. Nous vous apprenons à la cultiver et à passer une saison avec elle, de janvier à décembre 🥳

N’hésitez pas à venir découvrir le sommaire de ce cours juste ci-dessous.

Cliquez ici pour en savoir plus

La tomate est la reine au potager. Il s’agit également de l’une des cultures les plus gourmandes en nutriments pour bien se développer puis fructifier. Pour répondre à ses besoins, nous aborderons un sujet qui peut surprendre : utiliser son urine en engrais pour les tomates. Nous allons observer les besoins de la tomate, puis nous reviendrons sur la composition de l’urine et comment l’utiliser pour les tomates.

Les besoins de la tomate

D’une toute petite graine de seulement quelques dixièmes de grammes, on récoltera plusieurs kilos de fruits. Pour bien se développer, la tomate a parfois besoin d’un petit coup de pouce. Le jardinier va alors avoir plusieurs possibilités. Il peut, par l’utilisation d’engrais organique répondre aux besoins de croissance de la tomate. Cette approche aura un effet assez rapide.

Il peut aussi choisir d’apporter une grande quantité de matière organique en amont de la culture : paillages, déchets de cuisine, tailles, composts La vie du sol, constituée de milliers de micro-organismes, joue le rôle de décomposeur et transforme cette matière brute en minéraux assimilables par les plantes. Cette seconde méthode, plus douce est aussi plus longue. Dans le cas des tomates, il faut parfois passer par la case engrais pour avoir les résultats espérés. Tout dépend de la richesse de votre sol. On pourra donc utiliser les deux méthodes qui sont complémentaires.

Je vais essayer de vous montrer les minéraux indispensables à la croissance de la tomate et surtout comment l’urine y répond !

L’azote comme source de croissance

L’azote est la principale source de développement des végétaux. Il est surtout indispensable lors de la phase de croissance végétative de la plante. Son besoin culmine au moment de la nouaison, lorsque les fleurs se forment.

Ces chiffres ne vous parlent peut-être pas encore, mais pour chaque kilo de tomate produit, la plante pompe entre 2,2 g et 2,4 g d’azote dans le sol.

Si vous n’enrichissez pas le sol et que vous cultivez vos tomates au même endroit, votre production a tendance à décliner au fil des années. Et c’est normal, elles ne trouveront plus les nutriments nécessaires à leur croissance. Il faut donc apporter une certaine quantité d’azote à votre sol pour que vos tomates s’épanouissent.

Attention cependant aux excès, ils ne sont jamais bons ! Les plantes trop fertilisées sont souvent fragiles, sensibles aux maladies et ravageurs. Une culture trop riche en azote aura aussi tendance à favoriser la croissance de la partie foliaire par rapport à la fructification.

Le phosphore

Le phosphore est lui aussi indispensable au bon développement de vos tomates. Il agit notamment sur la rapidité de croissance de la partie foliaire, mais aussi sur la floraison de la plante. En revanche, il est un peu moins demandé par les tomates. On considère que pour chaque kilo produit, la plante a besoin de 0,2 à 0,4 g de phosphore.

Le potassium

Le potassium est responsable du mûrissement des fruits. Un pied de tomate produit de nombreux fruits, il lui faut donc une grande quantité de potassium pour offrir un maximum de récoltes. Pour chaque kilo de tomate récoltée, il faudra tout de même 2,6 à 3,6 g de potassium. Les besoins de la tomate en potassium atteignent leur pic au moment de la phase de grossissement des fruits. 

Le calcium

Comme pour les humains, les plantes ont besoin de calcium pour se développer. Dès le début de la floraison des fleurs jusqu’à la récolte, vos tomates vont puiser du calcium dans votre sol (1,7 g/kg de tomate récolté).


Les autres minéraux

D’autres minéraux sont indispensables à la croissance de vos tomates. On peut par exemple citer le magnésium qui influe sur la qualité des fleurs et du pollen des tomates. On retrouve également le soufre, le bore et le zinc dans une moindre mesure. Même si la tomate a des besoins de ces derniers en moindre quantité, ils restent indispensables à une bonne production de tomate. Heureusement, tous ces minéraux sont souvent déjà disponibles dans votre sol, naturellement.

Cette longue liste de besoins vous parait fastidieuse ? Saviez-vous que votre urine contient une partie de tous ces nutriments ? Un arrosage à l’urine diluée répond aux besoins de nos tomates durant les premières semaines de culture ! Après cela, le sol prendra le relais s’il est suffisamment riche.


L’urine, un engrais riche et facilement accessible pour les tomates

L’urine est composée à 95% d’eau, mais ce sont les 5% restants qui nous intéressent. Dans un seul litre d’urine, on retrouve notamment 6 grammes d’azote. Si vous vous rappelez des besoins de la tomate cités plus haut, c’est donc suffisant pour produire entre 2,5 et 3 kg de tomates ! (voir le livre L’Urine, de l’or liquide au jardin, R. De Looze).

Chaque année, c’est près de 500 litres d’urine qui partent dans votre chasse d’eau par jardinier. Un litre d’engrais acheté aura à peu près la même composition que votre urine et sera vendu entre 5 et 10 € le litre… Utiliser votre urine semble tout de suite moins répugnant ! Pour la récupérer, il vous suffit de faire pipi dans une bouteille ou un arrosoir et de la diluer pour l’utiliser. Mesdames, nous vous donnons une astuce dans notre article général sur l’urine au potager.

La composition de l’urine

Au-delà de l’azote, l’urine est également composée d’un gramme de phosphore par litre, 2 g de potassium, mais aussi du magnésium, des sels minéraux … Toute cette composition comble une grande partie des besoins de nos tomates. Attention cependant, en apportant de l’urine, vous nourrissez vos plantes, mais pas votre sol !

Cet apport sera donc à renouveler d’année en année, mais pourra s’intégrer dans une logique de potager sur sol vivant. Tous les ans, on nourrit notre sol avec des paillages et toute sorte de matière organique. Pour les cultures gourmandes comme les tomates, on vient mettre un petit coup de pouce en apportant un ou deux arrosages à l’urine diluée, au démarrage de la culture.

Si les apports de l’urine pour vos tomates vous intéressent un peu plus dans les détails, je vous propose de consulter ce rapport de l’INRAE sur l’urine comme source d’azote pour les végétaux.

Quand et comment apporter de l’urine à mes tomates ?

Il existe plusieurs façons et dilutions pour apporter de l’urine en engrais pour vos tomates.

Vous pouvez faire un apport en amont, avant que la culture ne soit en place. On pourra alors mettre de l’urine à l’endroit de plantation une semaine auparavant.
Si vous apportez de l’urine directement sur vos cultures, une dilution est impérative, sans quoi vous risquez d’endommager les racines de votre plante voire même de la tuer !

On vous conseille d’utiliser l’urine diluée à 10%

L’autre technique plus utilisée est de diluer l’urine à 1/10 dans de l’eau. Mélangez 1 L d’urine avec 9 L d’eau dans votre arrosoir.

Dans son livre L’urine, de l’or liquide au jardin, Renaud De Looze préconise même une dilution à 1/20 pour les plantes les plus sensibles, notamment les semis.

Les doses ? Si vous pratiquez une dilution d’au moins 1/10, vous pouvez renouveler l’apport à vos tomates 2 à 3 fois après la plantation. Après cela, on arrêtera : on ne souhaite pas non plus doper nos plants, cela peut les rendre plus appétents pour les ravageurs !

Il m’arrive d’arroser mes plants de tomates avec de l’urine avant la plantation pour les booster un peu. Et après, je réalise parfois 1, 2, voire 3 arrosages maximum durant les semaines qui suivent la plantation. Je m’arrête ensuite pour ne pas trop “booster” mes plants.

Utiliser l’urine pour les semis de tomates

Vous l’avez déjà vécu… Vous avez semé trop tôt, vos plants s’impatientent en godets et ils commencent à montrer des signes de faiblesses… Alors c’est parti pour un petit arrosage à l’urine diluée pour les faire patienter.

Avec ça, on pourra faire patienter quelques semaines de plus en pots.

Apprenez à récolter toute l’année

N’attendez plus pour démarrer votre propre potager. Commandez notre livre numérique/calendrier des semis interactif et commencez à cultiver vos propres légumes dès maintenant !

Utilisez votre urine pour les tomates !

L’urine est donc un engrais puissant qui répond aux besoins de nos tomates. N’hésitez plus, utilisez cet or jaune pour vos tomates durant les premières semaines de culture. Elles vous offriront de beaux fruits délicieux et riches en minéraux !

Si vous souhaitez acheter des engrais, nous vous recommandons notre partenaire Comptoir des Jardins qui possède une gamme professionnelle accessible aux jardiniers. Nous vous offrons de plus un code de promo de 10% sur votre première commande. Cliquez ici pour en savoir plus



Si vous souhaitez aller plus loin sur l’utilisation de l’urine au potager, Olivier a rédigé un article très complet sur la question : L’urine au potager, l’utiliser, la stocker.

Envie d’aller plus loin ? 

Si cela vous intéresse, nous vous proposons un peu de lecture supplémentaire 😀

Vous ne le savez peut-être pas, mais notre partenaire Le Potager Permacole édite la première revue permacole à prix libre. C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle vous trouverez de nombreuses informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossier thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

En vous offrant un abonnement, vous recevrez tous les deux mois la revue sur votre espace abonné et dans votre boîte mail.

La revue est un document PDF d’environ 80 pages qui regroupe de nombreux articles exclusifs sur la permaculture et le jardinage naturel. Comment gagner du temps, cultiver les bonnes plantes, faire les bonnes associations, adopter les bons réflexes…bref, améliorer facilement son quotidien et son jardin pour augmenter sa qualité de vie, tout simplement. C’est d’ailleurs leur devise : cultivez votre quotidien ! 

revue permaculture

Vous recherchez des semences ?

N’hésitez pas à lire nos recommandations pour bien choisir vos graines en cliquant ici.

Si vous souhaitez simplement trouver un site internet pour commander vos graines, vous pouvez visiter le site de notre partenaire “La bonne graine.

Nous vous offrons un code promo de 10% sur le site en vous abonnant à notre newsletter

Offrez-vous un petit coin de paradis avec nos serres ACD

Et si vous veniez découvrir nos modèles de serres de jardin ACD ? Élégantes et durables, elles vous permettent de cultiver toute l’année, de vous offrir un espace de détente, tout en apportant du cachet à votre jardin.

 

serre ACD

2 Commentaires

  1. L’urine, c’est mieux dans les toilettes plutôt que dans la nature ! Pas certain qu’il n’y ait pas de produits chimiques dans l’urine !
    Il y a déjà suffisamment de gens et de chiens qui vont malheureusement uriner dans la nature, surtout en France !

    Réponse
    • C’est un point de vue qui se défend. Néanmoins comme on l’explique dans l’article général, la plupart des produits sont digérés par le sol. Ca n’a quasi aucun impact sur l’environnement. Si on est sous traitement, on évite durant la période du traitement, c’est tout.
      Bonne journée 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mentions légales

CGV

Contact

Calendrier des semis

Inscrivez-vous et recevez les prochains articles

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos prochains articles. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. 

Votre inscription est bien prise en compte À très vite.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10% de réduction sur vos graines

Tous les mois, recevez gratuitement nos derniers articles et toutes nos astuces sur le potager, directement dans votre boîte mail. Profitez-en, nous vous envoyons de plus un code promo de 10% chez notre partenaire La Bonne Graine.

Votre inscription est bien prise en compte, merci !

Share This