fbpx

Le paillage est un bon moyen pour venir à bout de la plupart des adventices sans trop d’efforts. Si ce n’est l’effort logistique pour l’amener jusqu’à la zone de culture.

Voici nos conseils pour bien désherber avec du paillage et créer ainsi de nouvelles zones de culture !

Le principe de désherbage avec occultation

Le principe est tout simple : une plante pour vivre a besoin de lumière. C’est grâce à elle que la photosynthèse a lieu. Si on prive une plante de lumière, elle finit par mourir. Ainsi, en occultant votre sol avec un paillage, vous allez empêcher les plantes de voir la lumière. Elles mourront d’elles-mêmes.

On parle souvent d’une occultation de 8 mois en période poussante (de mars à octobre) pour obtenir un désherbage total de la prairie en place. Alors si vous faites cela en automne, vous n’obtiendrez que très rarement un résultat parfait en avril, période où les semis reprennent. Mais vous aurez quand même un sol en théorie à peu près cultivable 🙂

En théorie, car parfois votre paillage n’aura pas tout à fait désherbé.

Un bâchage long (de juillet à mai) avec du foin en dessous. Le sol est ici prêt à cultiver, texture “couscous”. Malheureusement il n’en sera pas toujours de même sur tous les sols.
Ici, une bâche tissée (qui ne sont pas opaques à 100% et laissent passer un peu de lumière). Ca n’a pas suffi : il reste encore pleins de racines, et de plantes vivantes. Du broyat a été amené, puis on a bâché à nouveau. Des tomates ont été cultivées sur la bâche, et l’année suivante le sol était parfait

Misez sur une bonne épaisseur.

Si vous souhaitez créer une nouvelle zone de culture et désherber avec du paillage, il faudra miser sur une bonne quantité. Visez à minima 10 cm tassés. Mais si vous le pouvez, montez jusque 20, 30 cm ! Là, vous obtiendrez un superbe résultat. N’hésitez pas à mélanger les matériaux, diversifiez vos apports.

Désherber avec du carton

Le carton est très pratique pour cette technique de désherbage avec du paillage. On commence par une couche de carton et on charge par-dessus. Le carton va empêcher les herbes de remonter durant quelques semaines. Cela va bien les épuiser. Vous aurez souvent un résultat légèrement supérieur qu’un simple paillage. Mais il n’est pas obligatoire du tout ! Attention toutefois à n’utiliser que des cartons vierges d’encre et de scotchs.

Carton, feuilles mortes…
… suivis de paille …
… et de 20 cm de taille de laurier cerise. Des courges seront cultivées la saison suivante

Aller plus loin : désherber avec du carton

Des repousses à prévoir la première année

Cette technique n’est pas magique. Il y aura souvent des repousses, de graminées notamment. Les rumex acetosella adorent également ces milieux et y prolifèrent. Il faudra donc tout de même prévoir du désherbage la première année. Mais les herbes s’enlèveront facilement car le paillage rend le sol plus meuble, plus aéré. Les racines s’enlèvent ainsi plus facilement.

Ne désespérez pas : vous finirez par obtenir une zone propre et facilement cultivable. Et avec moins d’efforts qu’en retournant le sol ! En cas de grosse invasion, on peut envisager de bâcher avec de la bâche d’ensilage (qu’on peut souvent récupérer chez les éleveurs) une grande parcelle pendant 1 an. Cela va détruire la quasi totalité des plantes.

On voit de grosses repousses sur cette bande paillée avec 20 cm de broyat grossier.

Rien de miraculeux avec le liseron, le chiendent…

Il y a tout de même quelques adventices pour lesquelles ce paillage ne suffira généralement pas, notamment le liseron ou encore le chiendent. Ces monstres de vigueur arriveront facilement à traverser toute la couche (j’ai déjà testé avec 50 cm de paillage: le liseron est remonté jusqu’en haut, en quelques semaines).

Il faudra alors les épuiser. Arrachez constamment, empêchez ces plantes d’avoir accès à la lumière. Ou utilisez une bâche d’ensilage sur plusieurs dizaines de mètres carrés.

Bon courage…

Quel est le meilleur paillage contre les mauvaises herbes ?

Tout ce que vous trouverez : fougères, foin, feuilles, paille, tonte, bâche d’ensilage de récupération, ou autre… tout est bon pour occulter ! L’important est de déposer son paillage sur une bonne épaisseur. La bâche d’ensilage reste le meilleur paillage que l’on puisse utiliser pour désherber : elle est en plastique, donc rien ne peut la traverser (en théorie, car elles sont souvent percées lorsqu’on ne les achète pas neuve). À vous de voir en fonction de votre sensibilité : ces bâches ne sont pas très esthétiques (mais on peut les masquer à la belle saison avec un fin paillage de paille ou de tonte). Vous avez également de très bons résultats avec des paillages organiques. Ces derniers, qui plus est, améliorent le sol contrairement aux bâches.

Ici, une tentative réussie avec des feuilles de bambous.

La tonte pour détruire la prairie

Voilà une méthode peu commune. D’ailleurs la tonte au potager est souvent suivie d’un conseil : « Ne dépassez jamais 5 cm ! Ça va pourrir, fermenter, et tout détruire ».

Détruire ? C’est précisément ce qu’on cherche à faire dans le cas présent…! On cherche à éliminer des plantes non désirées sur une zone de culture.

Ainsi, la tonte convient très bien pour ce type de désherbage. Allez-y franco, 20 cm au moins, sans sourciller.

La tonte va se tasser, chauffer, devenir un peu visqueuse. Elle va détruire assez rapidement tout ce qu’il y a en dessous, sans trop de séquelles. Alors, n’hésitez pas, si votre but est de désherber, à empiler une bonne épaisseur de tonte. Vous aurez tout le loisir par la suite de venir aérer ce mélange, ajouter d’autres matières, plus sèches, décompacter un peu le sol et cultiver. Encore une fois, même la tonte n’est pas magique : vous aurez souvent des repousses, mais l’effort à fournir sera bien moindre qu’en retournant le sol à la bêche.

Lire notre article sur la tonte en paillage

Désherber grâce au paillage, technique très pratique

Cette méthode reste dans la plupart des cas super efficace. On peut, la première année, pailler toute une nouvelle zone. Si l’on souhaite cultiver rapidement, on peut en profiter pour cultiver de la pomme de terre sur gazon.

On peut aussi « scalper » des carrés de prairies avant de pailler. Dans ces petits carrés de 30 cm de côtés par exemple, on pourra venir planter des tomates ou des courges. Elles s’en sortiront. Vous obtiendrez ainsi une récolte en attendant que le paillage fasse lentement son travail de désherbage tout autour des plants. En fin de saison, vous aurez une terre à peu près propre.

Pour que le chevelu racinaire soit totalement décomposé, il faudra parfois attendre plus d’un an. Cela va dépendre de votre sol et de sa capacité à digérer la matière organique.

Enfin, une fois que votre sol est désherbé grâce à votre paillage, n’hésitez pas à passer un coup de grelinette ou autre décompacteur pour aérer le sol avant de planter.

Bonne occultation !

Aller plus loin :

le paillage au potager

Le désherbage au potager : nos méthodes

Inscrivez-vous et recevez les prochains articles

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos prochains articles. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. 

Votre inscription est bien prise en compte À très vite.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Tous les mois, recevez nos derniers articles et toutes nos astuces sur le potager, directement dans votre boîte mail. 

Votre inscription est bien prise en compte, merci !

Share This