fbpx

Quand récolter ses courges ? (et comment)

par | 4 Oct 2022 | La culture des légumes | 0 commentaires

Les courges peuvent être extrêmement généreuses au potager avec des dizaines de kilos à récolter sur une seule et même saison. Mais attention, il serait trop dommage de perdre une telle quantité de nourriture à cause de gestes inadaptés. Voyons comment récolter les courges et les conserver au mieux.

La durée de culture : un indicateur pour la récolte des courges

C’est une durée qui vous donnera une première bonne indication pour récolter au bon moment.

Même si la famille des courges regroupe bien des variétés différentes, toutes demanderont plusieurs mois pour bien se développer.

Retenez au moins 4 mois et demi minimum entre la plantation et la récolte pour être certain de récolter des courges à bonne maturité.

Elles auront le temps de bien grossir, se remplir de sucre. Elles pourront se conserver durant tout l’hiver et même le printemps prochain.

Au potager d’Olivier : Les courges sont plantées début mai, une fois les risques de gel passés. Dès la mi-septembre, je commence la récolte pour la finir bien souvent avant même que le mois d’octobre n’arrive. La température du sud joue pour une plantation précoce, pour un développement rapide et conséquent de cette culture. Dans d’autres régions, je sais que bien des jardiniers préfèrent attendre début octobre, parfois même fin octobre pour récolter sans crainte. Les plantations y sont souvent plus tardives, mi à fin mai. Et les récoltes y sont logiquement plus tardives aussi.

La couleur du pédoncule : un autre indicateur pour la récolte !

C’est un signe majeur pour bien récolter. Ce bout de tige relié à la courge est d’une couleur bien verte durant les premiers mois de culture. Il va devenir ligneux, marron clair sur les dernières semaines. Jusqu’à s’assécher totalement, devenir sec comme un bout de bois. Ce sera le signe d’un timing idéal de récolte.

Le pédoncule commence par être bien vert…
Puis, petit à petit, il s’assèche, se durcit.
Pour finir bien sec, tout dur, à la récolte.

À noter que des études et expériences montrent qu’une récolte avec un pédoncule encore tout juste marron clair, mais non totalement sec (trois mois environ après plantation), procure des courges qui se conserveront plus longtemps encore.

Néanmoins, c’est un avantage qui génère un inconvénient : les courges n’auront pas eu le temps de développer toute leur saveur. Le bon compromis semble d’attendre quelques semaines de plus pour récolter des courges très savoureuses. Quitte à ce qu’elles se conservent un peu moins.

Couleur du feuillage et des courges

Autres signes forts distinctifs en plus de la couleur du pédoncule, la couleur des feuilles et des fruits. Ces feuilles majestueuses durant des semaines, des mois, vont finir par jaunir. Parfois, dans les régions les plus arides, elles se dessècheront totalement à ne plus deviner les plants. Il ne restera que les fruits, facilement identifiables et étrangement seuls, orphelins du feuillage qui les surplombait des mois durant.

Le feuillage se dessèche, l’oïdium arrive, les courges se colorent et on les aperçoit enfin en s’approchant de la zone de culture : la récolte approche !

La couleur des fruits sera elle aussi un signe fort. Elle devra parfaitement correspondre à la variété. Ainsi, un potimarron passera souvent du jaune à l’orange clair, signe de maturité avancée.

Le bon geste et les bons outils pour récolter ses courges

Attention au risque majeur de détacher le pédoncule de la courge au moment de la récolte. Vous générerez une porte d’entrée pour les bactéries, les champignons. La durée de conservation sera vite réduite. Alors, munissez-vous d’un sécateur et opérez avec délicatesse. Coupez net et laissez bien cinq centimètres de tiges.

Visez une coupe nette, propre et sans bavure pour le pédoncule : si vous l’abimez, vos courges ne se conserveront pas très longtemps

Prenez soin de vos courges une fois sectionnées du plant. Évitez toute brutalité, tout choc ou toute blessure qui, eux aussi, pourraient générer des portes d’entrée aux bactéries et champignons. Évitez également de soulever vos courges par le pédoncule. Combien de jardiniers témoignent de courges moisies, pourries (et la chouette odeur qui va avec) parce qu’une petite égratignure au moment de la récolte a mis à mal la durée de conservation.

Bien conserver ses courges après la récolte

Prenez soin d’observer la météo avant de récolter vos courges. Quelques jours d’exposition au plein soleil, après récolte, vous permettront de conserver les courges de façon optimale. Toute terre humide sera ainsi asséchée, brossée, nettoyée. On est tout bon pour stocker des courges bien propres et espérer les tenir en état des mois durant.

La pièce de stockage est souvent une pièce de fortune pour de nombreux jardiniers. Un garage fera l’affaire, parfois une buanderie, un coin de bureau.

La température optimale de conservation est comprise en 12 et 15°, mais on peut monter un peu plus. On parle bien de conditions optimales. Si vous les stockez dans un garage où il fait parfois 22° en journée et 5° la nuit, cela ira. Seulement vous perdrez en potentiel de conservation.

Évitez également les atmosphères trop humides, au-delà de 70/80% d’humidité vous perdrez en durée de conservation.

Une de nos abonnées a été très inventive pour son stockage ! Merci Claire pour les photos.
Quelques briques, des planches, et c’est parti pour investir le couloir ! On adore.

Dernier point pour bien conserver vos courges, évitez de les mettre en contact les unes avec les autres. Si une venait à moisir, à pourrir, les autres suivraient. Le fait de les isoler, ne serait-ce qu’en les séparant d’un centimètre chacune, vous permettra de ralentir ce phénomène.

Enfin, il ne vous reste plus qu’à passer en cuisine et à vous la régalade de bonnes courges du potager !

On espère vous avoir aidé sur cette question redondante de la récolte des courges. Si cet article vous a plu, donnez nous un coup de pouce : partagez-le autour de vous ! 🙂

Soutenez ce blog et abonnez-vous à l’application/calendrier des semis Terra-Potager :

• Accès au calendrier des semis multi-climats, adapté à votre région, au module plan et personnalisation de votre jardin
• À l’ensemble du contenu informatif du site (articles exclusifs, podcasts, recettes.)
• À la carte géolocalisée des abonnés
• Au forum d’entraide et de partage du site

En savoir plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mentions légales

CGV

Contact

Calendrier des semis

Inscrivez-vous et recevez les prochains articles

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos prochains articles. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. 

Votre inscription est bien prise en compte À très vite.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Tous les mois, recevez nos derniers articles et toutes nos astuces sur le potager, directement dans votre boîte mail. 

Votre inscription est bien prise en compte, merci !

Share This